Les loyers pourraient augmenter en 2022

Les loyers pourraient augmenter en 2022

Selon l’INSEE, l’indice de référence des loyers a augmenté de 0,83% au troisième trimestre. Une hausse qui ne présage rien de bon pour la révision annuelle des loyers.

Augmentation des loyers à cause de l'inflation ? 

Depuis quelques mois, l’inflation ne cesse de progresser en France. Elle a même atteint +2,6% en octobre dernier contre 2,2% en septembre. En cause ? La flambée des prix des matières premières et de l’énergie qui a des conséquences sur le pouvoir d’achat de la population. Cette hausse pourrait bien se répercuter aussi sur les loyers en 2022.


En effet, l’INSEE a publié le 15 octobre dernier l’indice de références des loyers (IRL) pour le troisième trimestre de l’année 2021 et celui-ci a augmenté de 0,83% sur un an. À titre de comparaison, il n’avait progressé que de 0,42% au deuxième trimestre et de 0,09% au premier. Il faut remonter au premier trimestre 2020 pour s’approcher d’une telle augmentation qui était alors de 0,92%.


Des loyers encadrés


La hausse devrait se confirmer au quatrième trimestre - le prochain IRL sera révélé le 14 janvier prochain - puisque les prix à la consommation ne sont pas vraiment prêts à diminuer. Cependant, les loyers sont encadrés sur le territoire et les bailleurs privés sont soumis à une réglementation précise. Dans le contrat de location, il faut qu’ils ajoutent une clause de révision annuelle du loyer (à la date voulue ou à la date anniversaire du bail). Si ce n’est pas le cas, selon la loi n° 89-462 du 6 juillet 1989, “à défaut de manifester sa volonté d'appliquer la révision du loyer dans un délai d'un an suivant sa date de prise d'effet, le bailleur est réputé avoir renoncé au bénéfice de cette clause pour l'année écoulée".


Dans le cas d’une revalorisation de loyer autorisée, il faut aussi savoir que celle-ci ne peut pas être plus rapide que l’évolution de l’IRL. Pour savoir si vous pouvez être concerné par une hausse, voilà le calcul qu’il faut effectuer :

Loyer en cours x nouvel IRL du trimestre de référence du contrat/IRL du même trimestre de l’année précédente = nouveau loyer



Un simulateur de l’Institut National de la Consommation est également mis à la disposition des locataires pour leur permettre d’y voir plus clair.



Ublo facilite la gestion locative.

Contactez-nous pour une démo.

Découvrez plus d’actualités sur notre blog.


Ces sujets peuvent vous intéresser

Inscrivez-vous à notre newsletter