Articles
et sujets actualité

présenté par l'équipe Ublo
| 15 novembre 2021

Crédit immobilier : tout ce qui va changer à partir de janvier 2022

Le Haut Conseil de Stabilité Financière a annoncé l’obligation, en 2022, de certaines règles contraignantes concernant l’obtention d’un crédit immobilier. On vous explique ce qui va changer.


En 2022, il sera sûrement plus difficile d’emprunter pour acheter un bien immobilier. En effet, le HCSF a décidé de rendre obligatoire ce qui n’était alors que des recommandations auprès des banques pour l’octroi de crédits immobiliers. À partir de janvier prochain, voici donc les deux règles principales qui s’appliqueront pour les banques et donc les emprunteurs :

Cependant, les banques garderont tout de même une petite marge de manœuvre. Elles pourront accepter 20% des dossiers qui ne respectent pas ces conditions. En revanche, si elles ne suivent pas ces consignes à la lettre, elles risquent des sanctions dont on ne connaît pas encore les détails.


Quelles conséquences ?

Ces règles contraignantes désormais fixées dans le marbre inquiètent les professionnels du secteur. Effectivement, il y aura des conséquences assez importantes sur l’achat de biens. Les premiers touchés seront les foyers les plus modestes qui arriveront moins à obtenir un crédit immobilier à cause du taux d’endettement. Il sera nécessaire de constituer un apport plus important et de miser sur son épargne, ce qui n’est pas toujours possible. Prenons un exemple : pour un bien de 300 000 euros, il faudra au moins arriver à la banque avec 30 000 euros d’avance.

Pour les investisseurs, ces règles ne sont pas les bienvenues non plus. Il est beaucoup plus difficile d’investir avec un taux d’endettement bloqué à 35% puisqu’il est impossible d’augmenter ses mensualités. Mais le HSCF défend cette décision en précisant vouloir freiner la spéculation immobilière et stopper les prêts non conformes qui peuvent être donnés par certains établissements bancaires. En outre, il n’est pas question de pénaliser tout un marché.


Constituer un bon dossier

Même s’il sera plus difficile d’emprunter, ce ne sera pas complètement impossible. Pour mettre toutes les chances de votre côté, constituez un dossier solide et mobilisez votre épargne dans la mesure du possible. N’hésitez pas également à vous adresser directement à votre conseiller bancaire qui vous suit peut-être depuis plusieurs années. Les clients fidèles auront plus de chance de voir leurs dossiers figurer parmi les 20% qui ne sont pas tout à fait aux normes. Les primo-accédants et les acheteurs de résidence principale sont d’ailleurs les cibles visées par ce pourcentage dérogatoire.

De plus, vous avez aussi la possibilité de vous faire accompagner par un professionnel extérieur comme un courtier en prêt immobilier qui saura vous guider dans l’obtention d’un crédit.


Ublo accompagne les gestionnaires immobiliers
Contactez-nous pour une démo

Découvrez plus d’actualités sur notre blog

Envie de tester ?
Commencez votre essai aujourd'hui.

Améliorer la gestion locative avec Ublo.