4 conseils pour éviter les mauvaises surprises lors d’un achat immobilier

4 conseils pour éviter les mauvaises surprises lors d’un achat immobilier

Vous souhaitez acheter un bien immobilier pour devenir propriétaire et/ou faire un investissement locatif. Il est important d’être attentif à plusieurs choses pour éviter les mauvaises surprises.

Un achat immobilier ne se fait pas à la légère. C’est un budget parfois conséquent et les risques sont réels. Pour éviter de se retrouver avec des vices cachés, on vous donne quelques conseils pour faire un achat plus sereinement.

Multiplier les visites et les interlocuteurs

Pour choisir un bien, prenez le temps de mettre toutes les options dans la balance. Ne vous précipitez pas. Ainsi, essayez de multiplier les visites et de faire appel à plusieurs agences immobilières pour tomber sur la meilleure proposition possible. Ciblez un ou plusieurs quartiers qui vous plaisent et adressez-vous à des professionnels qui connaissent bien la zone et qui sont en mesure de négocier les prix.

Vérifier le DPE avant l'achat

Les lois concernant le Diagnostic de Performance Énergétique sont en train de changer. Les bailleurs qui louent des logements mal classés sur le DPE ne pourront bientôt le faire à l’horizon 2025. Et à partir de septembre 2022, les propriétaires qui veulent revendre leur bien classé F ou G devront réaliser un audit énergétique dans lequel sera mentionné le montant des travaux pour passer le logement en catégorie B.

Avant un achat, il est donc très important de vérifier le DPE. Il est consultable dans le dossier technique que le vendeur doit vous remettre. Si le logement est très énergivore, les factures d’énergie risquent d’être importantes et de peser sur votre budget. Il faut anticiper ces dépenses et être certain que vous pourrez les prendre en charge.

conseil pour éviter les mauvaises surprises lors d'un achat immobilier

Analyser l’état de l’immeuble

Lors d’une visite, ne vous arrêtez pas à l’intérieur du bien. Vérifiez scrupuleusement l’état de la façade. Si la façade vous semble en piteux état, cela indique que des travaux de rénovation vont avoir lieu. Si l’ascenseur est vieux et qu’il faut le changer ou s’il faut refaire toute l’électricité dans les étages, des travaux aussi sont à prévoir. Et qui dit travaux, dit budget important à ajouter à vos dépenses.

Si vous achetez un logement collectif, sachez que la copropriété doit vous fournir les comptes-rendus de leurs dernières assemblées générales. Vous pourrez ainsi voir si des gros travaux ont été engagés ces dernières années.

Enfin, n’hésitez pas à venir visiter une deuxième fois l’appartement et l’immeuble accompagné d’un artisan qui pourra évaluer le coût des rénovations si besoin.

Penser aux risques et pollutions

Prenons un exemple. Vous souhaitez acheter une maison en bord de mer pour y passer des jours paisibles. Or, après quelques années, vous vous rendez compte que l’érosion du littoral est de plus en plus importante et qu’il affecte votre bien. Pour éviter ce genre de risques, pensez donc à vérifier à quoi le logement peut être exposé. Risques d’inondation, de tremblement de terre, présence d’une usine dangereuse dans la commune… la liste peut être longue. Ces informations se retrouvent dans le document « l'état des risques et pollutions » (ERP) que le vendeur a l’obligation de vous remettre.

Ublo automatise les tâches pour les bailleurs et les résidents

Contactez-nous pour une démo

Découvrez plus d’actualités sur notre blog

Ces sujets peuvent vous intéresser

Inscrivez-vous à notre newsletter