Propriétaires : pourquoi certaines taxes locales augmentent ?

Propriétaires : pourquoi certaines taxes locales augmentent ?

La flambée des prix de l’énergie ou la suppression de la taxe d’habitation ont des conséquences sur certaines taxes locales qui augmentent. Explications.

On ne présente plus la taxe d’habitation ou la taxe foncière qui sont bien connues des propriétaires. Mais ces taxes ne sont pas les seules à peser sur leur budget. Il existe aussi la taxe sur les ordures ménagères, les inondations ou les abris de jardins. Pourquoi ces taxes auxquelles on ne pense pas augmentent ou risquent d’augmenter ?

La taxe Gemapi

Tout d’abord, parlons de la taxe pour anticiper les inondations, appelée Gemapi. Elle n’est pas obligatoire mais est appliquée par un certain nombre de collectivités. Elle est collectée par les intercommunalités et ce sont les contribuables redevables de la taxe d’habitation et les propriétaires qui doivent s’en acquitter. Mais à partir de 2023, plus aucun locataire ne payera de taxe d’habitation grâce à la réforme mise en place en 2018. Ce sera donc uniquement aux propriétaires de régler la taxe Gemapi. Selon les chiffres du syndicat UNPI, les conséquences sont déjà concrètes à Toulon où le montant de la taxe a doublé entre 2020 et 2021. Dans la métropole de Aix-Marseille-Provence, elle a même quintuplé.

La taxe sur les ordures ménagères

Passons maintenant à la taxe sur les ordures ménagères (TEOM). Selon l’association Amorce interrogée par 20 minutes, « 91 % des collectivités interrogées disent qu’elles vont augmenter la Teom, 77 % disent que ça sera de plus de 5 % et 49 % de plus de 10 % ». La raison principale de cette future augmentation est le prix du carburant qui sert à faire rouler les camions récupérant les déchets. Ce prix est en hausse en raison notamment de la crise en Ukraine. L’autre explication est l’augmentation importante de la taxe sur les activités polluantes répercutée directement sur les propriétaires.

augmentation des taxes pour les propriétaires

La taxe d’aménagement

La taxe d’aménagement est plus communément appelée taxe “abris de jardin”. Celle-ci concerne les propriétaires qui ont construit un cabanon dans leur jardin pour stocker du matériel par exemple. Pour être taxé, l’abri doit avoir une surface de plancher supérieure à 5m2 et sa hauteur sous plafond atteindre 1m80. La taxe se paye une fois par an depuis sa création en 2012.  Elle est actuellement en hausse de 7% par rapport à 2021. Un taux qui s’explique par l’augmentation du prix général de la construction.

La taxe foncière

Enfin, la taxe foncière est amenée à augmenter elle aussi, principalement dans les villes de plus de 100 000 habitants. À Strasbourg par exemple, les ménages pourront subir une augmentation de 64 euros sur leur prochaine facture. Certains élus expliquent faire ce choix pour améliorer les services publics et faciliter les recrutements.

Ublo est l’allié des bailleurs et des résidents

Contactez-nous pour une démo

Découvrez plus d’actualités sur notre blog

Ces sujets peuvent vous intéresser

Inscrivez-vous à notre newsletter