| 16 février 2022

Métavers et immobilier : quelles possibilités ?

Rédigé par Fanny Hubert

En décembre 2021, la société Republic Realm a acheté un centre commercial pour la modique somme de 4,3 millions de dollars. Jusque là, rien d’anormal. Sauf que ce centre commercial n’existe pas vraiment.

Il est virtuel et fait partie du métavers appelé The Sandbox. Cette transaction d’un nouveau genre n’est pas la première. Depuis que Facebook a décidé de changer de nom pour s’appeler Meta, le métavers - autrement dit un réseau de mondes virtuels interconnectés - connaît un succès grandissant


Alors que vient faire l’immobilier là-dedans ? Avec le métavers, les possibilités semblent infinies et ça, les marques et les investisseurs l’ont bien compris. Adidas, Samsung ou récemment Carrefour, ont acheté des terrains virtuels pour accroître leur visibilité. Leur objectif est bien souvent de placer des publicités sur leur parcelle virtuelle et ainsi attirer l’attention de potentiels acheteurs. Pour les promoteurs immobiliers, c’est la même chose. Ils profitent de ces acquisitions virtuelles pour promouvoir leurs services. 


Des investissements rentables ?


Dans les quatre sites les plus importants du métavers, The Sandbox, Decentraland, CryptoVoxels et Somnium Space, 100 millions de dollars ont déjà été investis dans des achats immobiliers. Comment se passe un achat ? Pour devenir propriétaire d’un terrain ou d’un bâtiment, il faut avoir un certain budget et surtout avoir de quoi payer en cryptomonnaie puisque les biens immobiliers virtuels sont considérés comme des NFTs. Si votre portefeuille est assez rempli, il faut ensuite se rendre sur une marketplace dans le métavers ou directement sur une plateforme dédiée à la vente par NFTs. Pour un terrain idéalement situé, attendez-vous à débourser plusieurs milliers voire millions de dollars. 


L’intérêt pour les investisseurs est de pouvoir développer une activité commerciale sur leur emplacement et ainsi engranger des revenus. Il est également possible de louer des parcelles même si, pour le moment, les conditions et les prix du marché ne sont pas très clairs. Et puisque le métavers est en plein essor, les investisseurs espèrent un retour sur investissement important. On estime qu’en 2024, l’industrie du métavers vaudra au moins 800 milliards de dollars


Toutefois, même si le métavers et ses possibilités infinies font rêver, il est nécessaire d’être prudent. En effet, le cours de cryptomonnaies est très aléatoire et les métavers qui connaissent aujourd’hui un grand succès peuvent s’effondrer en quelques secondes. De plus, le marché n’est pas régulé et l’attractivité de certains quartiers virtuels est encore à déterminer.



Ublo facilite la gestion locative. 

Prenez contact avec l’équipe.

Découvrez plus d’actualités sur notre blog.



Envie de tester ?
Commencez votre essai aujourd'hui.

Améliorer la gestion locative avec Ublo.